Histoires d'hommes

vous trouverez sur cette page quelques récits de personnes qui nous ont fait confiance : les noms, les lieux, les dates ont été modifiés par souci de discrétion.  

Bonjour,

Mon nom est Maurice.

Licencié de mon travail en août 2012 je suis resté au chômage jusqu’en 2015. Sans aucune indemnité pendant plus de 6 mois avec un loyer devenu trop élevé pour ma retraite, je me suis retrouvé devant de graves difficultés financières au point que j’ai dû faire appel à une assistante sociale. Elle m’a aidé dans mes démarches administratives pour garder mon logement et m’a orienté vers le Secours Catholique pour l’aide alimentaire.
C’est là que j’ai pu rencontrer un homme très engagé dans l’action caritative à qui je me suis confié. Il oeuvrait dans plusieurs associations et venait de créer l’Accueil Social Tibhirine, autre association dans le prolongement du Secours Catholique dont il fait partie.

Il m’a présenté à un membre très actif de la Conférence Saint Vincent de Paul. C’est grâce à ce dernier que j’ai pu retrouver un logement pour un prix très raisonnable beaucoup mieux adapté à mes revenus.
Cependant, quelque temps plus tard, de sérieux problèmes de santé et une grave dépression et ont entraîné mon hospitalisation pour une durée d’environ trois mois.
Pendant toute cette période je n’ai pas été abandonné,des membres de l’Accueil Social Tibhirine m’ont rendu visite à l’hôpital leur présence bienveillante m'a aidé à me sortir de la dépression.

Je suis venu vous dire que sans l’aide de ces personnes, sans l’aide de tous ces bénévoles, je ne serais pas là aujourd’hui pour témoigner devant vous.
Merci à vous tous.  

Algérienne, sans papiers, un enfant gravement handicapé.

F. et son fils M. nous sont arrivés sous le parasol il y a un an et demi…

Ils sont arrivés en France en octobre 2014 et ont logé dans la famille pendant 15 mois avant d’être pris en charge par le 115 et logés à l’hôtel social.

M., 11 ans a un handicap mental neuronal, il ne parle pas, communique peu, mais sait manifester quelques besoins, il marche un peu, il est calme.

Notre aide consiste à les renseigner et les accompagner dans leurs démarches à la préfecture ou à l’hôpital. Ou même les emmener en Belgique pour visiter un IME qui a apprécié le dossier de M. et l’a mis sur une liste d’attente.

Le dossier de demande de séjour est en cours. Celui de la MPDH est en cours d’instruction en attente d’une réponse positive d’un institut

Le père A. vient quand il peut. Dynamiques  et  persévérants  ils font beaucoup de démarches, et espèrent une prise en charge amenant à une meilleure autonomie de M.

Ils sont d’une discrétion amicale, d’une grande dignité, d’une bonne culture et d’un esprit très entreprenant qui font que nous prenons grand plaisir à échanger avec eux, avec de véritables liens d’amitié et nous espérons une prise en charge bénéfique pour tout le monde. Ils sont prêts à s’intégrer totalement et à travailler pour récupérer une autonomie très espérée.

Novembre 2017

Aziz

Je m’appelle Aziz, je vis en France depuis plus de10 ans. J’ai voulu quitter mon pays d’origine par désir de liberté et parce que je jugeais que je n’avais pas d’avenir là où j’étais.
La France représentait pour moi la liberté et la possibilité de trouver du travail. J’ai trouvé des emplois comme ouvrier du bâtiment ou dans la restauration mais sans jamais pouvoir être déclaré. Ces emplois ont toujours été temporaires. Avec la crise économique je me suis retrouvé sans ressources et sans logement.

J’ai vécu et je vis encore des périodes très dures malgré tous mes efforts pour retrouver du travail. J’ai dû accepter de vivre dans des logements sociaux pour SDF et dans d’autres endroits en dehors des périodes d’ouverture de ces logements, là ou je pouvais me poser.
C’est au cours de mon séjour  dans un logement social, au Relais de Levallois, que j’ai pu rencontrer des membres de l’Accueil Social Tibhirine, volontaires avec le Secours Catholique pour le service des repas du soir. Ils m’ont aidé pour trouver des solutions ponctuelles à ma situation.
Cette aide concrète et fraternelle m’a réchauffé le cœur et redonné un peu d’espoir. Je tiens à en témoigner aujourd’hui devant vous tous.

Egyptiens, coptes et sans-papiers.

E. le père est arrivé sous le parasol en faisant ses courses en face. Il a une femme M. et deux enfants de 9 et 11 ans.

 Ils sont arrivés en France envoyés par une religieuse française, avec qui il travaillait comme éducateur spécialisé à Alexandrie, pour faire soigner un enfant atteint d’épilepsie, mal ou pas pris en charge en Egypte.

Pour subvenir aux besoins de la famille, E. très dynamique et courageux, a appris le métier de peintre et l’exerce avec une grande conscience. Il s’est toujours débrouillé pour subvenir aux besoins de sa famille dans des conditions difficiles. Les enfants sont toujours allés à l’école.

Notre travail : cours de français pour améliorer l’écrit, et le vocabulaire, débrouiller les histoires d’EDF, banque, internet, trouver des meubles et les déménager, avant de présenter un dossier à la préfecture qui a abouti à une carte de séjour familiale, son  dossier étant très fourni et montrant une grande volonté de s’intégrer. Dans la foulée, pôle Emploi, Sécurité sociale, office HLM, Caf… toutes les inscriptions ont été faites.

E. a immédiatement trouvé un travail dans un institut pour handicapés, et a passé son VAE, équivalence du diplôme d’état. Il travaille maintenant en CDI comme éducateur spécialisé. Sa femme a pris un petit boulot dans une école qui lui permet de s’occuper des enfants.

Après deux masters en sociologie, E. cherche actuellement à monter une strucutre pour handicapés, tout en travaillant.

La famille a bénéficié d’un « logement passerelle » qui leur a permis de souffler avant d’emménager il y a 4 ans dans un HLM de la banlieue proche…

Tout va bien…. !

Novembre 2019

Contact

ast accueil social tibhirine
55 rue Raspail
92300 levallois Perret
 ceci est notre permanence pas une adresse postale 
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
association.loi 1901, jo du 26/01/2013 -Accueil Social Tibhirine- siège social : 96, rue Chaptal 92300 Levallois Perret-
Siret n° 791 623 853 0029 code APE 8899B

 Marc Logez et Odile le Chevallier. Photos Marc Logez. Proudly created with wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now